Thématique principale
Déplacements
- Publié le 4 mai 2020

Coup de pouce du gouvernement pour favoriser le vélo au déconfinement

Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon

Après le déconfinement, place aux piétons et aux vélos. Le gouvernement va débloquer 20 millions d'euros pour les "vélotaffeurs" et aider villes et départements qui préparent des pistes cyclables et des zones piétonnes provisoires. A noter, un forfait de 50 euros pour faire réparer votre bicyclette d'occasion !

Contenu

A travers toute la France, des villes font face au casse-tête des déplacements à partir du 11 mai : comment éviter que les habitants, qui risquent de se détourner des transports en commun par crainte du virus, se déportent massivement sur la voiture, ajoutant à l'épidémie des problèmes de congestion des routes et de pollution de l'air ?

Depuis mi-avril, plusieurs municipalités, voire des départements entiers, planchent sur le sujet. Lyon, Grenoble, Montpellier, Rouen, Lille, Rennes, Nice, Paris, Montreuil, les départements du Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis... La liste ne cesse de s'allonger.

Les pistes retenues : privilégier la marche à pied et le vélo, quand 60% des trajets effectués aujourd'hui en France en voiture font moins de 5 kilomètres.

 

Un forfait 50 euros pour faire réparer votre vélo

Pour accompagner l'essor du vélo comme mode de transport en France, à la traîne par rapport à d'autres pays européens, le gouvernement offre un coup de pouce aux personnes prêtent à adopter le vélo pour se déplacer au quotidien : un forfait de 50 euros pour faire réparer sa bicyclette d'occasion (changer des freins, des lumières, des pneus...).
Les réparateurs seront référencés sur le site de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette (FUB)
www.fub.fr

Cette aide s'inscrit dans un plan plus global de 20 millions d'euros, qui servira aussi à financer des places de stationnement temporaires et des formations pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo.

Le gouvernement va aussi accélérer l'instauration dans le secteur privé du forfait mobilités durables, jusqu'à 400 euros.

"C'est un coup de boost au vélo pendant la période de déconfinement pour inciter à choisir ce mode de déplacement. Nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo, et que la bicyclette soit la petite reine du déconfinement en quelque sorte", explique la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne, dans un entretien au Parisien.

"Le gouvernement a pris conscience que le vélo est un outil permettant de répondre au défi du déconfinement", dit à l'AFP Olivier Schneider de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette.

 

Priorité aux vélos et aux modes doux à Lyon

Dans une lettre adressée au Président de la Métropole, le Maire de Lyon, demande notamment que soient mises en place des mesures privilégiant l’utilisation des modes alternatifs de déplacement et particulièrement du vélo lors du déconfinement.

Toutes les informations sur notre actualité Priorité aux vélos et aux modes doux

Colonne de droite 1

Bloc recherche - Actualités