Thématique principale
Education
- Publié le 24 juin 2021

Projet éducatif : la parole est aussi aux enfants

Les écoliers sont les premiers concernés par leur… école. C’est pourquoi la Ville de Lyon a décidé de leur donner la parole pour la rédaction du Projet éducatif lyonnais 2021-2024. Oreille tendue vers les élèves des Tables-claudiennes (1er) et de Pradel (6e)…

Contenu

« Trouvez-vous qu’on vous donne beaucoup la parole les enfants ? », questionne Sylvie, animatrice des ateliers périscolaires à l’école des Tables-claudiennes (1er arrondissement). Réponse des élèves, unanime : « Non ! ». Sylvie enchérit : « Voulez-vous qu’on vous la donne ? », nouvelle réponse de concert : « Oui ! » « Alors, profitez-en aujourd’hui », enjoint l’animatrice.

Sylvie est aussi plasticienne. Pour permettre aux enfants de bien comprendre la démarche initiée par la Ville de Lyon et de s’exprimer pleinement, elle a imaginé et créé, avec ses collègues, « Le train de la parole et des envies ». « Il y a trois gares, une pour chacun des thèmes que la Mairie nous demande d’aborder : l’éducation et l’école idéale ; la transition écologique ; la citoyenneté. Les élèves passent d’une gare à l’autre », détaille-t-elle. Après avoir expliqué aux enfants toutes ces notions, Sylvie et Emmanuelle les invitent à noter leurs réflexions, souhaits et rêves sur de grandes feuilles accrochées au mur. Aujourd’hui, l’atelier concerne les CE2-CM1 mais toutes les classes seront impliquées. « Les plus jeunes peuvent faire des dessins », souligne Emmanuelle. Tandis qu'en maternelle, des contes mettront les tout-petits sur la voie.

« Tourner des films »

Les idées fusent, les feuilles blanches se parent de toutes les couleurs des feutres donnés aux élèves pour les consigner : « Mettre une piscine », « qu’il y ait des toilettes filles et des toilettes garçons », « faire un point de rassemblement pour donner à manger aux pauvres », « tourner des films », « faire des poésies nous-mêmes »« ne plus avoir de couverts ni de sacs en plastique », « faire des semaines vertes (sans travailler) », « faire des débats sur des thèmes particuliers », « ne pas être raciste », « regarder si une personne est toute seule et s’amuser avec elle », « faire des siestes même pour les grands »« arrêter la violence », « avoir un bar dans les cours avec des boissons », « il n’y a pas assez de plantes dans la cour, mettre plus d’herbe »

Parce qu’en ce jour de juin, il fait très chaud dans cette école et que ses deux cours bitumées agissent comme des pompes à chaleur, le manque de végétation revient beaucoup.

« Plus de parcs »

« Mettre des plantes un peu partout dans la ville » et « des arbres dans la cour » revient également souvent dans les vœux des écoliers de Louis Pradel (6e arrondissement). Tout comme « faire un potager que les dames de la cantine utiliseraient pour cuisiner », « planter des arbres fruitiers », « mettre des fleurs pour faire venir les abeilles », « mettre du gazon sur le terrain de foot »… Car ici aussi, à la récré, on joue sur le bitume.

Qu’ils s’agissent des CE1 interrogés par l’animatrice Amélie ou des CE2-CM1 avec Emeline, « jeter les déchets par terre » n’est pas acceptable. Il faut donc, par exemple, « mettre des pancartes pour dire aux gens de jeter dans la poubelle » mais aussi « ajouter des couvercles aux poubelles pour que les déchets ne s’envolent pas ».

« Faire des routes plus petites pour qu’il y ait moins de voitures et moins de CO2 », « mettre des grenouilles comme ça on aurait de la musique pendant la récré », « recycler des choses », « des immeubles pour permettre aux SDF de se loger », « plus de parcs parce qu’il n’y en a pas beaucoup »… sont d’autres propositions.

Malgré leur jeune âge, les CE1 ont déjà une solide conscience de la citoyenneté : « dire bonjour », « devoir écouter, respecter et ne jamais taper », « se respecter l’un l’autre même si on n’aime pas l’autre »

Parfois les petits donnent aussi des leçons aux grands.

En savoir plus sur le Projet éducatif 2021-2024 et la concertation

Colonne de droite 1

Bloc recherche - Actualités