Thématique principale
Enfance
- Publié le 26 janvier 2022

Une consultation mondiale ouverte à tous les enfants

Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon / Dans une crèche lyonnaise, février 2021

Le Comité des Droits de l’Enfant des Nations-Unies invite la communauté mondiale à s'exprimer sur la façon dont les droits des enfants sont impactés par les dommages environnementaux et sur les actions que les gouvernements doivent mener pour faire respecter ces droits.

Contenu

Ces contributions aideront à former la première version de l’Observation générale n° 26. Il s’agit de normes universelles établies par les Nations Unies pour que les gouvernements fassent respecter les droits des enfants touchés par la crise environnementale et climatique.

En effet, les observations générales donnent une interprétation faisant autorité du droit contenu dans tel article ou telle disposition de la Convention relative aux droits de l’enfant. Elles sont fondées sur l’expérience du Comité des droits de l’enfant dans le suivi des rapports des Etats ayant signé la Convention.


Pourquoi une nouvelle Observation générale ?

La crise environnementale est l’une des plus grandes menaces mondiales pour les droits des enfants.

Plus concrètement, 1.7 million d’enfants perdent la vie chaque année en raison de problèmes environnementaux qui auraient pu être évités. Plusieurs autres millions d’enfants sont forcés de quitter leur foyer, d’abandonner l’école, sont malades...

Le comité des droits de l’enfant des Nations Unies est à l’écoute des appels des enfants et des jeunes. Des mesures considérables sont prises afin de rendre les gouvernements responsables d’assurer un monde propre, vert et sain aux enfants.

C'est pourquoi il élabore une Observation générale sur les droits de l’enfant et l’environnement avec un accent particulier sur le changement climatique (Observation générale n°26). Il s’agit de normes officielles sur la manière dont les droits de l’enfant sont affectés par la crise environnementale et sur les actions que les gouvernements doivent mener pour faire respecter ces droits.


Comment est élaborée cette nouvelle Observation générale ?

L’Observation générale est élaborée par un large éventail d’acteurs, qu’il s’agisse d’institutions de défense des droits de l’homme, d’organisations de peuples autochtones ou d’agences des Nations Unies. 

Plus important encore, elle est façonnée par les enfants et les jeunes et en particulier par les communautés les plus touchées par la crise environnementale.

Rejoignez cette opportunité de construire ce nouvel outil pour les enfants et les jeunes et de s’assurer que les gouvernements respectent les droits des enfants et protègent notre planète.

Jusqu'au 15 février, participez à la consultation mondiale du Comité des Droits de l’Enfant des Nations-Unies 

Colonne de droite 3

Qu'est-ce qu'une observation générale ?

Le principal objectif d’une observation générale est de promouvoir la mise en œuvre de la Convention et d’aider les Etats parties à remplir leurs obligations dans le cadre de la procédure d’établissement de leurs rapports.
Les observations générales sont vues comme une précieuse contribution au développement et à l’application du droit international.
Elles représentent une analyse et une explication utiles des obligations relevant de la Convention et elles peuvent fournir des orientations à l’égard de questions particulières.
Elles permettent également d’attirer l’attention des Etats parties sur les insuffisances mises en évidence dans un grand nombre de rapports et de faire des suggestions sur l’amélioration de la procédure d’établissement des rapports
 

Bloc recherche - Actualités