Thématique principale
Solidarité
- Publié le 31 mars 2020

Les sans-abris ne sont pas oubliés

La situation des personnes sans domicile fixe est encore fragilisée par le confinement : sans toit, ils sont également confrontés à des difficultés supplémentaires pour l’accès à la nourriture.

Le CCAS et ses partenaires associatifs sont sur le terrain à leurs côtés.

Contenu

Avec les mesures de confinement et la fermeture de nombreux accueils de jour, les personnes à la rue se trouvent en grande difficulté pour se nourrir.

Aussi, le Centre communal d’action sociale de la Ville de Lyon a instauré des maraudes de distribution alimentaire à raison de 2 à 4 par semaine avec le soutien de deux associations : Ensemble pour un repas et Agir et donner sans limite (ADSL). Les produits alimentaires, donnés par la Banque Alimentaire, sont stockés dans une école lyonnaise avant distribution.

L’ensemble de l’opération est une bonne illustration des projets partenariaux solidaires qui se mettent en place actuellement.


Le restaurant social fonctionne toujours

Cette maraude alimentaire a pour objectif d’aller vers les zones les moins couvertes : 1er, 7e, 8e et 9e arrondissements (les secteurs de la Presqu’île et de la Part-Dieu sont bien couverts par des associations) pour apporter un soutien alimentaire aux personnes à la rue isolées comme aux familles. Environ 100 personnes en bénéficient.

Dans le même temps, et en complément, le restaurant social municipal est plus que jamais mobilisé et distribue plus de 400 colis repas par jour (avec sandwichs, fruits, bouteilles d’eau…), et presque 800 les vendredis, aux personnes en grande difficulté. Les colis permettent aux bénéficiaires d’assurer également le repas du soir.


Accueil et hygiène

Dès le mercredi 8 avril, la Ville de Lyon met le Gymnase Bellecombe, situé dans le 6ème arrondissement de Lyon, à disposition des personnes sans domicile fixe, pour pouvoir utiliser les douches en matinée ainsi que laver et faire sécher leurs vêtements en journée, cinq jours par semaine.

Ce dispositif est inédit et permet d’assurer le respect strict des mesures barrières : les douches sont désinfectées après chaque passage, un planning prévoit la répartition des créneaux de lavage, et la Croix-Rouge forme les salariés et les bénévoles aux gestes et méthodes pour protéger les usagers en évitant qu’ils ne se croisent.

En parallèle, onze sanitaires automatiques et gratuits ont été remis en fonctionnement sur décision du préfet, en lien étroit avec la Ville de Lyon et l’entreprise JC Decaux.

De plus, au vu de la clémence des températures et des nécessités, et en sortie de  la période théorique de gel, un certain nombre de bornes fontaines ont été rouvertes pour permettre un accès à l’eau potable. Il est demander de bien respecter les gestes barrières lors de leur utilisation.

L’ensemble de ces mesures vise à assurer, grâce à l’engagement du secteur associatif, la continuité de l’accompagnement des plus fragiles et à faire vivre la solidarité nationale.

Colonne de droite 1

 

 

 

Bloc recherche - Actualités