La santé des tout-petits

Visuel détail
Vignette
Accroche détaillée

La maison de la parentalité et de la naissance, la PMI, le centre de santé répondront à vos questions et vous apporteront une aide précieuse.

Contenu
Titre
La Maison de la Parentalité et de la Naissance
Contenu

Elle a ouvert ses portes à Lyon à l'initiative de l'association "La Cause des Parents" et de professionnels. Son but : aider chacun à assumer pleinement sa place de parent en se sentant respecté dans ses choix. C'est aussi un lieu qui permet de créer des liens pour s'entraider pendant cette période charnière de notre vie.
Conférences, ateliers, soirées débats... impulsent une réflexion. Les groupes de rencontre entre parents, pères, parents d'adolescents, parents et bébés, le chant prénatal et familial, accompagnement de la grossesse par les sages-femmes, éveil du tout petit de 6 mois à 2ans, soirées vidéo/débats, ...permettent des échanges simples où chacun se sent reconnu dans ses questions du moment. Entretiens individuels de grossesse, conseils en alimentation ou en allaitement, permanences de l'association "L'enfant sans nom, parents endeuillés", proposent un soutien personnalisé.
Cette maison et son jardin sont ouverts à tous. Demandez leur programme !
MPN 6 bis, rue Jean Jullien69004 Lyon - métro : Hénon ou Cuire - bus :13 / 61(Artaud) 04 78 27 96 08

www.lacausedesparents.com

 

Titre
Votre centre PMI, pensez-y !
Contenu

Il est là pour prendre soin de vous pendant votre grossesse et pour vous aider à vous occuper de votre bébé. N'hésitez pas à rencontrer des personnes compétentes et amicales pour vous préparer à la naissance et à la parentalité, pour vous conseiller, vous guider et vous réconforter dans vos premiers pas de mère. Mon bébé boit-il assez, pourquoi pleure-t-il, comment faut-il lui donner son bain, il ne dort pas… chacune de vos questions est importante et trouvera au centre PMI une écoute attentive et une réponse personnelle. Vous trouverez aussi des personnes pour vous guider dans le choix d'un mode de garde, la gestion du handicap ou de l'hospitalisation, la surveillance de l'éveil, de la croissance et de la santé de votre enfant. Vous pourrez partager vos soucis avec d'autres jeunes mères lors des groupes d'allaitement ou des permanences "pesées".


MDR, 9bis rue Sainte Hélène, 04 28 67 17 00

www.allopmi.fr

 

Titre
Centre de santé, service de santé soclaire... :
Contenu

Centre Médico-Psychologique du 2ème arrondissement

 

Le C.M.P.accueille nourrissons, enfants et adolescents jusqu'à 16 ans, pour des soins psychiques.
Le C.M.P. aide les enfants et les familles en difficultés psychologiques : difficultés relationnelles, troubles du premier âge (alimentation, sommeil, propreté...), troubles du langage et de la psychomotricité, difficultés d'apprentissage, anxiété, instabilité, dépression...
Médecins, psychologues, orthophonistes, psychomotricien, assistante sociale, infirmières, éducateur spécialisé et secrétaire proposent des réponses thérapeutiques diversifiées : soin individuel, en groupe ou en famille ; orientation vers d'autres services spécialisés.
L'équipe du C.M.P. participe à des actions de prévention et travaille en partenariat avec les services socio-sanitaires. En tant que service public, le C.M.P. dispense ses soins gratuitement.
27, rue Victor Hugo Lyon 2ème 04.72.77.15.30
Accueil du lundi au vendredi de 9h à 17h

 

Centre de santé


Centre de Vaccination pour les + de 12 ans
( enfants de - de 12 ans, contacter la MDR - Maisons Départementale du Rhône,9 bis rue Sainte Hélène, 04 72 61 72 48)
Vaccins obligatoires gratuits : diphtérie, tétanos, polio
Autres vaccinations : apporter le vaccin .
Consultations des maladies respiratoires
(examen radiologiques – médecin pneumologue)
Prévention des maladies respiratoires
Consultation d'aide à l'arrêt du tabac
Séances de tests tuberculiniques
Consultations Vaccinations BCG
Consultations vaccinations publiques

2 rue de Marseille - 69007 LYON Tél. 04.72.73.12.76

http://www.cdhs.fr

 

Centre de vaccinations internationales


Centre de Vaccinations Internationales et de Médecine des Voyages du Tonkin
33, cours André Philip, 69100 Villeurbanne, Secrétariat (RDV): 04 72 82 34 00,

www.vaccination-lyon.com

 

Service de Santé Scolaire à la Ville de LYON

 

Ce service municipal dépendant de la Direction Prévention Santé Enfant (D.P.S.E) intervient dans les écoles de la Grande Section au CM2 (28.000 enfants).
Dans chaque école, une équipe médico-sociale (infirmière, médecin et assistant social) est à la disposition de l'enfant et de ses parents pour :
accueillir les parents pour toutes questions concernant leur enfant à l'école : sa santé, son bien-être, son comportement, ses difficultés d'apprentissage, son repas au restaurant scolaire, ses activités hors temps scolaire,
recevoir les élèves pour un soin (blessure, fièvre, douleurs) ou pour une écoute,
favoriser la scolarisation de l'enfant handicapé ou porteur de maladie chronique (rencontre de l'enfant et de sa famille, liens avec les soignants, mise en place d'accueil individualisé),
mettre en place un accompagnement social pour les enfants ou familles en difficulté,
mettre en place et animer avec les enseignants, des actions d'éducation pour la santé, dans le cadre de projet d'école et en complément de l'éducation parentale,
réaliser :
En Grande Section de maternelle
un bilan de santé pour tous les enfants (5.000 enfants par an) :
Examen médical en présence des parents,
Contrôle de la vision et de l'audition,
Evaluation des apprentissages scolaires : langage, écriture, motricité,
Observation du comportement de l'enfant,
Dépistage des risques d'obésité
En élémentaire (CP au CM2) :
Un contrôle de la vision chaque année (28.000 contrôles par an),
Un suivi régulier des enfants en difficulté scolaire : visite médicale, contrôle de l'audition, entretien avec les parents, proposition de bilans complémentaires, synthèses avec les enseignants,
Un examen individuel en CE2 : poids, taille, vaccination, examen du dos et visite médicale si besoin.
Vous pouvez prendre rendez-vous pour rencontrer un professionnel de l'équipe en vous adressant au cabinet médico-social aux jours de permanences affichés dans les écoles.

 

Bien naître

 

Cette association encourage les futurs parents à exprimer leurs désirs pour la naissance de leur enfant. Elle vous accompagne tout au long de la grossesse pour répondre à vos questions, vos inquiétudes ainsi que dans vos rapports avec l'équipe médicale qui vous suit. Bien naître peut aussi apporter un soutien lors d'expériences de grossesses ou d'accouchement difficiles.
Tous les 2e jeudis du mois les "Cafés Naissance" (19h-21h, "Le République", place de l'Hôpital) sont des lieux d'échange d'expériences, ouverts à tous et gratuits. Des "Cafés Naissance" existent aussi pour les professionnels.
Cette association participe à plusieurs instances locales et régionales réunissant médecins, soignants et usagers : elle connaît donc bien le panorama local de la naissance.
101, rue Pierre Corneille,69003 Lyon, tel : 04.78.62.70.89
http://biennaitre.free.fr.

 

Maison départementale du Rhône

 

Action sociale (assistantes sociales)
9 bis, rue Sainte-Hélène
04.72.61.71.43

 

Jumeaux et Plus (69)

 

108, rue Marius Berliet (8e)
Entraide morale et matérielle
04.72.76.94.51

 

Titre
Conseils parus dans les précédents "Atout Parents"
Contenu

Votre enfant est blessé ou malade ? Il a besoin de soins urgents ?


Consultez d'abord son médecin traitant. En cas d’absence, plusieurs possibilités :
- Les Maisons Médicales de Garde ; elles sont ouvertes en dehors des heures d’ouverture des cabinets. Il y en a 4 à Lyon (5°, 6°, 7° et 9° arrt). Avant de s'y rendre, téléphoner au 04 72 33 00 33. Au bout du fil, un médecin analyse les symptômes décrits et, selon leur gravité, oriente vers la Maison Médicale de Garde la plus proche pour un rendez-vous immédiat ou vers un service plus approprié
- le 15 : 24h sur 24 une équipe fait de la régulation pédiatrique
- pour les établissements publics, il n’y a plus depuis mars 2008 qu’un seul site d’urgences pédiatriques : l’hôpital Femme-Mère-Enfant. Cependant l’hôpital Edouard Herriot continue d’accueillir les enfants brûlés au pavillon I.
Hôpital Femme-Mère-Enfant, Groupement Hospitalier Est, Aile A1, 59 boulevard Pinel Bron, tel : 0 820 0 820 69
- pour les pathologies de type traumatologique, orthopédique, viscéral (fracture, appendicite, entorse), vous pouvez aussi vous adresser à une clinique proche de chez vous ou spécialisée dans le domaine concerné : certaines ont des services de porte (sans rendez-vous), ou ont un agrément d’urgence. Il est nécessaire de téléphoner auparavant.
- à noter : un système de permanence des soins a été organisé par le Groupement des pédiatres lyonnais. Au 6 rue Raulin, dans les locaux de l’hôpital Saint-Luc Saint-Joseph, des pédiatres libéraux accueillent les patients, chaque soir de la semaine de 20h à minuit et de 9h à minuit le samedi, le dimanche et les jours fériés.

 


Un rappel des bons réflexes en cas d'accident pendant les vacances :

Ayez toujours à proximité, placardé sur votre réfrigérateur, les numéros d’urgence. SAMU, pompiers, centre antipoison de votre région. Appeler du secours est la première chose à faire.
En cas de brûlure par liquide bouillonnant : Ne déshabillez jamais la victime si elle porte des vêtements en synthétique. Ne passez aucune pommade ou corps gras. Contentez-vous de passer la zone brûlée sous l’eau froide en attendant les secours et suivez les conseils que l’assistance téléphonique vous aura prodigués.
En cas de brûlure par flamme : Couchez la victime au sol et étouffez les flammes avec une couverture en fibres naturelles. Là encore, ne retirez jamais le vêtement en contact avec la brûlure. Passez la zone brûlée sous l’eau froide en attendant les secours.
En cas d’asphyxie après ingestion d’un corps étranger : Surtout, ne suspendez pas la victime tête en bas contrairement aux idées reçues. Vous pourriez causer un arrêt respiratoire. Tenez simplement la tête penchée (pour un nourrisson tenez le par le ventre avec votre avant-bras) et donnez lui 5 tapes dans le dos, entre les deux omoplates. Si cette méthode est inefficace, réalisez 5 compressions de la poitrine en mettant l’enfant sur le dos. Retirez tout corps étranger visible en examinant régulièrement la bouche de votre enfant. Attendez l’arrivée des secours.
En cas d’empoisonnement, d’intoxication : Ne faites pas vomir votre enfant et ne lui donnez rien à boire, surtout pas de lait, considéré à tort comme un antipoison (et qui est en réalité capable d’accélérer le processus). Attention, l’absence de troubles apparents n’est pas un critère de bénignité. Appelez au plus vite le centre antipoison de votre région ou composez le 15.
En cas de chute sur la tête : surveillez le comportement de la personne dans l'heure qui suit. Si elle reste trop calmement dans un coin, ou si elle se plaint de maux de tête, contactez les urgences.
Les accidents les plus fréquents pendant l'été : brûlure, noyade, soleil et chaleur, morsures d'animaux et piqures d'insectes.

 

Attention aux accidents domestiques : 200 000 morts par an !

Des conseils sur www.accidents-domestiques.com/


Un site sur la sante du bébé


Téléchargez leurs fiches-santé, claire et concises :

http://courlygones.free.fr

 

Enfant secoué : cela peut aussi vous arriver

Cela fait 2h que votre bébé hurle, il est 3h du matin, vous n'en pouvez plus, vous le bercez de plus en plus énergiquement …
Il est tellement mignon quand il rit ou qu'il prend un air effrayé : on "fait l'avion" encore une fois…
Vous êtes des bons parents, vous ne pensiez pas mal faire, et pourtant, votre enfant va souffrir du syndrome du bébé secoué.
Jusqu’à un an, la tête des bébés est très fragile, les muscles du cou ne sont pas suffisamment toniques pour maintenir la tête, dont le poids est encore relativement lourd par rapport au reste du corps, le cerveau ne remplit pas complètement sa boîte crânienne, des oscillations brusques peuvent provoquer un va-et-vient du cerveau qui heurte alors les parois du crâne.
Les nourrissons qui ont été secoués peuvent présenter différents symptômes : de l’irritabilité ou de la léthargie aux vomissements, aux convulsions ou à une perte de conscience accompagnée d’un arrêt de la respiration, pouvant entraîner un décès. Les conséquences neurologiques sont souvent graves: tétraplégie, cécité, épilepsie, retard mental… Seul un enfant sur quatre s’en sort sans séquelles.
Sachez que cela ne sert à rien de secouer un enfant qui pleure pour le faire cesser ou qui a un malaise, pensant que cela va le réanimer.
- Maintenir toujours sa nuque lorsqu’on manipule un bébé.
- Apprendre à identifier les causes des pleurs de l’enfant afin d’adopter la conduite appropriée
- Ne pas hésiter à demander aide et conseil à ses proches ou à des professionnels (au centre de P.M.I. le plus proche par exemple) si l’on sent que l’on perd patience… Même si vous êtes en congé parental, pourquoi ne pas confier Bébé à sa mamie quelques heures par semaine, histoire de souffler un peu ?
- Apprendre les gestes de premiers secours pour savoir prendre en charge un enfant qui ne respire plus.
- Ne laissez pas une jeune mère seule avec un bébé qui hurle.

 


Les conseils pratiques d'un orthodontiste :

- Se brosser régulièrement les dents durant 3 minutes matin et soir.
- Limiter les sucreries, boissons sucrées et grignotage.
- Ne pas donner exclusivement une alimentation molle, mais apprendre aux enfants à mastiquer pour favoriser le développement des mâchoires.
- Surveiller régulièrement limplantation dentaire de votre enfant. La mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure doivent s'emboîter comme le couvercle d'une boite.
- Si l'enfant suce son pouce, une simple motivation sans aucun appareillage peut l'aider à arrêter cette mauvaise habitude et éviter ainsi la fracture de ses dents.
- Quand consulter ?
§ Entre 8 et 10 ans, s'il existe un décalage entre les dents supérieures et inférieures.
§ Vers 12 ans avant l'implantation de toutes les dents définitives.
Les traitements orthodontistes bénéficient d'une prise en charge partielle par la sécurité sociale jusqu'à 16 ans mais les traitements sont plus difficiles et moins bien acceptés si l'on attend cet âge.

 


Attention aux nourrissons pendant l'été :

- Garder une chemise ou un Tee-shirt en coton
- Eviter les périodes d'ensoleillement maximum
- Utiliser un écran solaire à renouveler toutes les 2 heures
- Attention à la déshydratation en cas de fièvre, diarrhée, vomissement : le faire boire toutes les heures, utiliser des solutions de réhydratation, surveiller son état général
- Emporter : - Paracétamol 30-50 mg par Kg par 24 heures en cas de fièvre
- Antiseptique pour les petites plaies
- Ce que vous avez l'habitude d'utiliser en cas de diarrhées, vomissement, allergies et piqûres d'insectes
- carnet de santé
- Traitement en cours le cas échéant
- Coordonnées de votre médecin
- Décharge de responsabilité si vous confiez votre enfant à un tiers
Pour les plus grands qui participeront à différentes activités sportives, n'oubliez pas que les vaccins doivent être à jour et qu'on peut vous demander un certificat médical.

 

Les surdités de l'enfant 

Deux sortes d'atteinte auditive existent chez l'enfant :
Les surdités congénitales
L'enfant naît malentendant. Le diagnostic précoce est parfois difficile. Les causes sont mal définies mais les techniques de traitement (implants, appareillages) ont beaucoup progressé.
Les surdités acquises
Ce sont des surdités transitoires, temporaires, dont le dépistage doit être rapide :
- soit par un bilan dans le cadre scolaire ;
- soit par les parents alertés par des signes persistants : absence de réponse aux ordres simples, dyslexie, dystrophie, retard de langage.
Dans ce cas, une consultation auprès d'un spécialiste s'impose. Ce dernier, après un bilan poussé (audiométrie, impédancemétrie) décidera d'un traitement médical ou chirurgical.
L'orthophonie est souvent essentielle, permettant d'aider et d'accompagner l'enfant durant son traitement

 


Une orthophoniste vous conseille :

La baisse de l'audition est une affection fréquente et préoccupante qui nécessite une attention toute particulière, tant dans son dépistage que dans son traitement. Ne laissez pas passer les premiers signes de défaillance car une négligence peut être lourde de conséquence !
Le dépistage des troubles du langage peut s'effectuer à 3 ans en général, cependant certains tests permettent un dépistage encore plus précoce. Tous les intervenants de l'enfance : pédiatres, médecins scolaires, maîtresses de maternelles et orthophonistes bien sûr sont compétents en la matière. Les enseignants ont également un rôle de dépistage et d'aide appropriée à chaque enfant en difficulté, alors n'hésitez pas à les consulter.
Marie-Claude VIAL, orthophoniste

 


Lutter contre les poux

Les conseils pratiques d'un pharmacien du 2e :
En prévention : il existe des sprays répulsifs à appliquer comme une laque tous les 2 jours, voir tous les jours si les poux sont annoncés.
Traitement curatif : shampooing et lotions permettent de tuer lentes et poux. Enlever ces derniers à l'aide d'un peigne très fin. Mais lorsque le pou pond, il sécrète une colle qui fixe la lente sur le cheveu. Il faut donc la décoller à l'aide d'un baume spécial. Seul ce nettoyage complet permet d'évaluer correctement d'efficacité du traitement.
Lavez le linge de maison à haute température et n'hésitez pas à traiter les vêtements laineux et les peluches avec la même lotion que les cheveux (existe en spray pour faciliter l'application) en laissant agir pendant 8 heures avant de les laver.
Surveillez bien la tête de vos enfants er demandez conseil à votre pharmacien pour le choix des produits. En effet, la lente ayant développé des résistances, certains produits sont aujourd'hui inefficaces !

 


Le sommeil de l'enfant

Il se construit durant la grossesse et conditionne le sommeil de l'adulte durant les deux premières années de la vie.
Le nouveau né
Il passe successivement par quatre phases, le sommeil calme. L'enfant est immobile, sans expression pâle. Le sommeil agité accompagné de mouvements du corps, d'expressions, le sourire aux anges La veille calme ou le nouveau né a les yeux grands ouverts très attentif qui passe rapidement avec la fatigue à la veille agité avec ou sans pleurs. Ces phases alternent durant en moyenne 16 heures par jour sans rythme jour nuit en périodes de trois ou quatre heures. Le bébé s'endort en sommeil agité puis après vingt minutes passe en sommeil calme pour à peu près la même période.
L'enfant de 1 à 6 mois.
A cette période apparaissent les caractéristiques du sommeil de l'adulte. La périodicité jour nuit avec une longue période d'éveil souvent entre 17 et 22 heures débutant par des pleurs. C'est à ce moment que le respect de la luminosité, de la régularité des repas, des moments de jeux de promenade, d'échanges avec l'entourage et le coucher vont lui permettre de synchroniser ses rythmes.
L'enfant de 6 mois à 4 ans
L'enfant réduit progressivement son sommeil durant la journée de quatre siestes a six mois il n'en fait que deux à un ans , une à 18 mois; Son temps de sommeil reste par contre important 13-14 heures à 2 ans, 12 heures entre 3 et 5 ans.
L'enfant de 4 à 12 ans 
Il s'endort vite, dans un profond sommeil pour une durée inférieure à 12 heures, sans sieste à partir de six ans.
L'adolescent
Les rythmes sont soumis à toutes les contraintes de la vie sociale et scolaire. Les transformations hormonales pubertaires font sans doute qu'il aime se coucher tard. L'endormissement devient difficile et une perte de deux heures du sommeil nocturne et fréquente, source d'un déficit chronique de sommeil rattrapé durant les matinées du week end et des vacances. Les horaires deviennent irréguliers.

 


Bien chausser vos enfants!

Le pied est un formidable amortisseur dont il ne faut pas négliger la fonction.
La chaussure idéale doit laisser le pied "travailler" tout en assurant le confort à l'absorption des chocs lors de la marche. Aujourd'hui de plus en plus confortables, elle nous conduit à une laxité ligamentaire et une perte de tonus du pied chez les jeunes.
Critères de choix d'une chaussure :
* Aération : grâce à un matériau tel que le cuir
* Confort : pointure adaptée, ni trop petite ni trop grande. Les orteils doivent être libres de leur mouvement faute de quoi des hyperpressions et mauvaises positions peuvent provoquer plus tard des problèmes de postures bien plus gênants que des durillons. Aussi il est déconseillé de réutiliser les chaussures des aînés (Forme et déviation du pied très différentes selon chaque individu d'une même famille)
* Maintien suffisant
* Amortissement : par le jeu de l'épaisseur de la semelle qui doit généralement ne pas être compensée et souple pour accompagner le déroulement naturel du pas.
* Cambrure : le choix de la cambrure se justifie en fonction du pied de l'enfant, creux, plat...un pied creux, par exemple, supportera difficilement des chaussures de style montante et plate actuellement en vogue
* Esthétique

 

Le bégaiement

Le bégaiement peut se caractériser par une parole explosive, pleine de tensions (il peut s’accompagner de contractions musculaires involontaires). Il n’apparaît qu’en situation d’échange avec quelqu’un, donc ni en chantant, ni en parlant seul.
Il y a toujours plusieurs raisons à l’apparition du bégaiement qui ne peut s'expliquer seulement par la nervosité ou un choc émotionnel.
Il est primordial de souligner que celui-ci n’est pas normal. Un enfant qui bégaie doit donc être pris en charge dés les premiers signes par un orthophoniste, afin de ne pas risquer que le bégaiement s’installe et devienne source de souffrance, d'éviter les mauvaises habitudes et d'augmenter les chances de rémission.
Face à une personne qui bégaie, certaines attitudes donnant une mauvaise estime de soi sont à éviter : les reproches, un appel à la volonté, une demande de répétition alors que le message est compris… En revanche, d’autres attitudes aideront l’enfant : lui parler de son bégaiement pour qu’il se sente reconnu dans sa difficulté, l’aider quand il bloque en proposant (mais pas trop rapidement), le mot qu’il veut peut-être dire sur le ton de l’interrogation, se mettre à sa hauteur et montrer qu’on l’écoute en étant disponible et rassurant.
Plus de renseignements sur le site de l’Association Parole-Bégaiement

http://www.begaiement.org/