Thématique principale
Loisirs
- Publié le 7 avril 2022

Festival Entre Rhône et Saône

Nous traversons leurs ponts, nous flânons le long de leurs berges, nous empruntons leurs quais, mais que savons-nous vraiment du Rhône et de la Saône ? Leur prête-t-on toute l’attention qu’ils méritent ? Le Festival Entre Rhône et Saône invite à les observer de plus près pour mieux les célébrer, les découvrir et les protéger. Du 1er au 3 juillet. Morceaux choisis d'un programme qui compte plus de 150 animations.

Contenu

Le festival est le moment de célébrer les cours d’eau et leurs vertus ! Pour ce retour aux sources, le choix est multiple : se restaurer, s’amuser et danser aux guinguettes des berges de la Guillotière (7e) et de l’Île Barbe (9e) vendredi et samedi de 20h à 23h ; participer à un jeu de piste sur l’histoire de l’eau avec ExploraLyon et Veolia ou encore assister à la descente du Rhône en sanitaire et en mode carnaval par Lyon sport métropole !
Le sport se pratiquant aussi sur l’eau, de nombreuses initiations seront proposées à la darse de La Confluence dans diverses disciplines comme, entre autres, l’aviron avec l’Aviron union nautique de Lyon et l’Aviron club de Lyon Caluire ; kayak et paddle sous l’égide de Canoë kayak Lyon Oullins Mulatière ; la plongée sur les conseils du Club Aquarius ; la voile poussée par le Cercle de voile Lyon-Meyzieu. Au Centre nautique Tony Bertrand, on pourra même tester une queue de sirène ou de triton équipé par la Cie Prune & Melchior et Mademoiselle synchro sirène !

L’Histoire, des histoires

Il fut un temps où la Saône était une rue. Ses flots s’animaient au rythme des chants des lavandières et sous les coups de rame des jouteurs. On se donnait rendez-vous aux guinguettes pour quelques pas de danse. Il fut un temps où l’on piquait une tête dans un bateau-piscine sur le Rhône, fleuve qui servait aussi à charrier le bois, le vin… Une époque révolue que les musées Gadagne vont raviver à travers 7 balades autour des deux cours d’eau lyonnais dans tous leurs aspects mais aussi autour de l’Île Barbe, des ponts du Rhône, des créatures fantastiques qui les ont - paraît-il - peuplés… Pour un panorama général, ne pas manquer l’exposition permanente Les pieds dans l’eau.

Attention, fragile !

Comme toutes les animations et activités d’Entre Rhône et Saône, cette expo invite les Lyonnaises et les Lyonnais à se rapprocher des cours d’eau, à en découvrir toutes les facettes, à passer derrière leur miroir. Et là, à comprendre la richesse de leur biodiversité et apprendre à la respecter. Plusieurs animations iront en ce sens. Par exemple, des balades au fil de l’eau avec Pôle 9 ; des spectacles avec l’association La Sauvage ; des « pêches aux petites bêtes » en compagnie d’Arthropologia ; des rencontres avec les castors et les chauves-souris guidées par FNE Rhône ; le nettoyage des cours d’eau avec Odyssée green ou le collectif des Péniches de  Lyon
Des spectacles en tous genres, pour les enfants comme les adultes, sensibiliseront aussi à la fragilité de la ressource.

Colonne de droite 1

Programme

Consulter le programme complet au format PDF
Colonne de droite 2

Le réveil de la Mâchecroute

31 mai 1856, les pluies diluviennes font gonfler le Rhône inexorablement. Il sort de son lit balayant tout sur son passage. Mais est-ce vraiment le fleuve qui agit ainsi ? Ne serait-ce pas plutôt la Mâchecroute, ce dragon aux mâchoires gigantesques tapi au fond de l’eau sous le pont de la Guillotière ? À l’image du Rhône, il est sauvage, indomptable, impétueux. À l’instar du fleuve, le dragon n’apprécie guère qu’on le dérange. Dans ce cas, il se met en colère comme lors des crues de 1840 et 1856. Mais cela c’était… avant. Avant l’aménagement des berges du Rhône et la création des quais hauts voués à assagir le fleuve et le rendre navigable. Désormais, il reste en sommeil.
Alors que pour exorciser leur peur les Lyonnais exhibaient l’effigie de la Mâchecroute lors du carnaval, cette tradition sera relancée pendant le festival Entre Rhône et Saône, mais le monstre, qui accueillera les participants à la parade sous le pont de la Guillotière, sera beaucoup plus sympathique et jovial...
►En savoir plus : le Réveil de la Mâchecroute
Colonne de droite 3

Le musée des Beaux-Arts au fil de l'eau

Pour découvrir autrement les collections du musée, seul ou en famille, un parcours sur le thème de l’eau vous sera remis gratuitement avec votre billet d’entrée au musée. 
Exposition permanente

Bloc recherche - Actualités